Soyez Différent ! Arrêtez de Suivre Tout le Monde !

Publié le par jocelyne53

 

372880893_small


Représentez-vous l’image d’une procession de chenilles qui se suivent l’une derrière l’autre. Jean Henri Fabre, l’entomologiste français, plaça un jour un groupe de chenilles au pied d’un pot de fleurs, de sorte que la meneuse de la procession se trouve le nez collé à la queue de la dernière chenille. Formant ainsi un cercle sans commencement, ni fin.

Par instinct de l’habitude animale, le cercle des chenilles ainsi formé, circula en rond autour du pot de fleurs pendant sept jours et sept nuits. Au bout de ce laps de temps, toutes les chenilles moururent de faim et d’épuisement. Malgré que de la nourriture était bien en évidence tout près de ces bêtes. Mais comme celle-ci était hors du cercle, les chenilles continuèrent de tourner en rond.

Plusieurs personnes agissent comme les chenilles de notre exemple. Les habitudes de vivre et les manières de penser s’incrustent très vite dans notre mode de vie. Il est alors plus facile de rester dans notre zone de confort que d’accepter le changement, même si ce changement signifie la liberté personnelle et financière, la satisfaction et le succès.

Au mois d’octobre 2008, le signal d’alarme s’est déclenché accidentellement dans mon édifice qui regroupe près de 60 locataires. Aussitôt, plusieurs d’entre eux se sont précipités hors de leur logement en criant, hurlant et courant en tous sens, comme des poules sans tête, avec des enfants ou des paquets dans les bras. Aucune odeur de fumée ne se dégageant et aucun extincteur de fumée ne s’étant activé, je suis sortie dans le couloir, l’œil curieux et l’esprit calme. C’est alors et, c’est tout à leur honneur, que plusieurs dames âgées calmèrent les gens en leur expliquant que c’était une fausse alarme et que ce n’était pas la première fois.

Souvent les gens manquent le bateau ou le train en marche, parce que c’est plus facile pour eux de suivre n’importe qui, sans demander des références et se poser des questions concernant ce nouveau leader ou gourou.

Une chose très difficile à comprendre pour la majorité des gens est que la foule est dangereuse et peut se tromper facilement. Comme les chenilles qui meurent en cercle, ils tournent en rond autour des mêmes personnes, des mêmes situations et des mêmes événements. Ceci sans se questionner ou réfléchir à une solution nouvelle.

• Pourquoi une femme battue attire-t-elle toujours le même genre d’individu ?
• Pourquoi un homme rencontre-t-il toujours des femmes qui abusent de lui ou le trompe avec le premier venu ?
• Pourquoi une femme rencontre-t-elle toujours des alcooliques, des paresseux ou des manipulateurs ?
• Pourquoi des gens perdent-ils tous leurs économies à la bourse malgré les avis de prudence des chroniqueurs financiers ?

Ces cas sont l’exemple type du pattern incrusté dans le subconscient qui par le jeu de la loi d’attraction attire ces gens indésirables et néfastes. Quand nous sommes passifs devant la vie, devant les événements surtout personnels, rien ne change bien au contraire, tout s’enlise.

Vous connaissez certainement des gens passifs qui attendent que le succès arrive dans leur vie, tels les chenilles tournant autour du pot. Ils vivent une vie ordinaire, terne et même médiocre en attendant que leur vie change, sur un coup de baguette magique !

C’est une excellence initiative de s’arrêter pour réfléchir et se demander :

• Où vais-je maintenant ?
• Est-ce la bonne direction ?
• Suis-je heureuse dans ce cheminement ?
• Pourquoi j’accomplis ce travail ?

Si vous êtes déçu par votre cheminement de vie, il est probablement temps de changer de cap et d’élargir votre esprit et vos idées. Si vous échouez souvent dans le changement de vos habitudes d’agir, de penser ou de parler, rappelez-vous que tout le monde fait des erreurs et que vos échecs sont des opportunités à analyser et à rectifier votre vie.

Rien n’est Négatif – Tout est Positif.

Retenez aussi cette phrase de Mary Pickford, une des plus grandes actrices du cinéma muet : Échouer ce n’est rien, du moment que vous ne baissez jamais les bras. Cette américaine, d’origine canadienne-anglaise, la muse de Charlie Chaplin qui l’épousa, réussit sa carrière à force de courage, de ténacité et de foi en elle-même. Elle fut aussi une excellente femme d'affaires autodidacte...

Comme toujours, lire vos commentaires est toujours très utile afin d’améliorer constamment la qualité de ce site.

N’oubliez pas de vous inscrire à ma newsletter !

Bonheur, Réussite, Succès, Richesse, Amour et Abondance pour 2008

Jocelyne Choquette, BAA
Consultant, coach et entrepreneur,
Bien-être et communication.

Pour plus d’informations :
514. 336. 7441
jocelyne.choquette@sympatico.ca

© Jocelyne Choquette 2009.

 

 


 


unitedartists1919


 

Publié dans AFFIRMATION DE SOI

Commenter cet article

Jocelyne53 03/02/2009 01:42

Je suis tout à fait d'accord avec vous. L'éducation reçu au cours de l'enfance et de la prime jeunesse influencera de façon positive ou négative notre chemin de vie. MAIS l'être humain est beaucoup plus que cela. Il est aussi doté d'une conscience, de son libre-arbitre, d'un cerveau, d'émotions et de capacités fantastiques qui après l'âge de 21 ans, en général, gagne en puissance de concentration et d'exécution. Certaines personnes développeront ces qualités très jeunes, dès l'âge de 3 ans. Il y a aussi notre personnalité, composée de différents MOI et du JE, qui intervient dans nos décisions et dans notre prise de conscience. Souvent deux personnes qui ont reçus la même éducation n'auront pas le même degré de réussite. L'être humain est très complexe et c'est se limiter beaucoup que de ramener son comportement seulement à l'éducation.Merci encore de votre commentaire.

St-Ralph 02/02/2009 22:25

Les chenilles vivent comme des chenilles c'est à cause de l'éducation qu'ils ont reçu dans l'enfance. C'est une éducation basée sur la soumission à l'ordre établi. Depuis l'enfance l'homme est éduqué pour obéïr d'abord à ses parents, puis aux enseignants puis après à son patron ou chef dans l'entreprise. Et il faut beaucoup de connaissance de soi et de la société pour se demarquer et vouloir être véritablement UN ETRE LIBRE.On se soumet aussi à la société par peur de ne pas se marginaliser. Les etres humains sont foncièrement grégaire et ont peur du vide, du silence et c'est pour cela qu'ils suivent le groupe et la foule, c'est la peur d'être exclu qui les pousse à se soumettre à la loi du plus grand nombre.