Le Bol de Bois ou l’Inconscience.

Publié le par jocelyne53



 

 

Un jour,  un vieil homme fragile alla vivre avec son fils, sa belle-fille et son petit-fils de 4 ans.  Les mains du vieil homme tremblaient, sa vue se brouillait de plus en plus et ses pas étaient hésitants et erratiques.  La famille prenait ses repas ensemble à la même table.  Cependant, les mains tremblantes et la vue affaiblie du grand-père rendaient ce moment difficile à supporter à la famille.  Les petits pois roulaient hors de sa cuillère et tombaient sur le plancher et quand il prenait son verre, le lait se répandait et tachait la nappe.
 

Le fils et la belle-fille furent irrités par tous ces dégâts et ce gaspillage de nourriture.  
 

Nous devons faire quelque chose à propos de grand-père, dit alors le fils, j’en ai plus qu’assez de tout ce lait gaspillé, sa mastication bruyante et de la nourriture sur le plancher.   
 

Alors, le fils et sa femme placèrent une petite table dans un coin reculé et isolé  de la salle à manger.  C’est à cet endroit, que désormais, le grand-père mangea seul alors que le reste de la famille prenait joyeusement leurs repas ensemble. 
 

Depuis que le grand-père avait brisé une assiette ou deux, ses repas étaient toujours servis dans un simple bol de bois. 
 

Parfois, quand le fils et sa femme jetaient un coup d’œil en direction du grand-père, ils voyaient, parfois, une larme dans ses yeux alors qu’il mangeait seul.
 

Depuis lors,  le couple, qui jugeait le grand-père sévèrement, lui adressait seulement des reproches très dures quand il échappait sa fourchette ou de la nourriture sur le plancher.
 

Le petit garçon observait tout ce manège en silence. 
 

Un soir, avant de passer à table, le père remarqua son fils qui s’amusait avec des planches et des bouts de bois.  Il lui demanda alors gentiment ;
 

-       Que fais-tu ?
 

-      Oh ! Je suis en train de fabriquer de petits bols de bois, pour maman et toi pour manger, quand vous serez devenus vieux, répondit son fils avec le sourire.  Puis il continua son travail.
 

Ces mots frappèrent tellement les parents qu’ils demeurèrent sans voix.   Les larmes coulèrent sur leurs visages.  Sans dire un mot, ils surent ce qu’ils devaient faire.  
 

Ce soir-là, le fils prit son père par la main et gentiment le conduisit à la table familiale.  Depuis ce jour mémorable, le vieil homme continua de prendre ses repas en famille et utilisa les mêmes couverts.  Jamais plus, le fils et sa femme tinrent rigueur au grand-père, pour une fourchette tombée, le lait répandue ou la nappe salie. 

 

Comme toujours, recevoir vos commentaires et suggestions sont un grand plaisir pour moi.
 

À bientôt !

 

Jocelyne Choquette

Formateur agréé et conférencier. 

 

Publié dans CITATIONS ET FABLES

Commenter cet article

charly0 22/08/2009 20:00

Très touchant, une anecdote à méditer et un petit fils prévoyant. Merci pour votre visite sur wizz.

jocelyne53 23/08/2009 16:10


Surtout un petit fils qui leurs serte de miroir.  Ne fais pas aux autres ce que tu ne voudrais pas que l'on te fasses    À bientôt !


bernard 20/08/2009 22:10

nous sommes les vieux de demain.
Bien à toi !

jocelyne53 23/08/2009 16:08


Eh oui !  Et on l'oublie bien souvent !  bises à toi !


jocelyne53 20/08/2009 19:10

C'est un don de soi mais ce n'est pas évident dans notre monde d'aujourd'hui. Malgré que nos ancêtres ont fait leur part à l'égoïsme et à l'abus de pouvoir.
Bonne journée à toi !

hauteclaire 20/08/2009 08:07

Dureté et sècheresse de coeur se trouvent chez parents comme chez enfants. L'amour n'est pas naturel, c'est un don. Souhaitons le trouver et le garder. Bisous

jocelyne53 19/08/2009 14:55

Ce n'est pas un commentaire rigolo comme tu dis mais cela fais PARTIE DE LA VIE. La vérité, et je fais partie de ces personnes, est que nous croyons que la tolérance doit se faire à tout prix. La méchanceté existe, je parle par expérience.
Quand des enfants sont en jeux, pour ma part, la tolérance est zéro.

Si je racontais tout ce qui m'est arrivé avant de réussir, plusieurs en auraient des frissons dans le dos.

Bonne journée pleine de soleil et profites bien de la vie présente.