Ne Jamais se Fier aux Apparences !

Publié le par jocelyne53



 

Deux anges qui voyagent s’arrêtent près d’une très belle maison habitée par les gens les plus riche de la ville et demandent l’hospitalité pour la nuit.   La famille leurs refuse des chambres dans leur maison.  Cependant, les anges acceptent une petite place dans le sous-sol avec les râteaux et les pelles. 
 

 Alors qu’ils s’apprêtent à dormir à la dure sur le plancher de ciment, l’aîné des anges voit un trou dans un des murs et le répare immédiatement.  Son cadet lui demande pourquoi il agit ainsi et il lui répond : ne te fie pas aux apparences.
 

La nuit suivante, les deux anges acceptent l’hospitalité d’un fermier et de sa femme, très pauvres mais très serviables.  Après avoir partagé le repas ensemble, le couple offre leur lit aux deux anges afin qu’ils passent une bonne nuit de sommeil.
 

 Le lendemain matin, les deux anges trouvent le fermier et sa femme en pleurs.   Ils venaient de trouver leur vache morte dans les champs.  Le lait, qu’ils en retiraient, était leur seul revenu.
 

L’ange le plus jeune, furieux, demande à son compagnon : Comment as-tu pu laisser une telle chose arrivée ?  La première famille possédait tout et tu les a aidé, l’accuse-t-elle, et ceux-ci qui possèdent très peu et le partage volontiers avec nous, tu laisses leur unique vache mourir ?
 

Ne te fie pas aux apparences, lui dit son compagnon.  Quand nous étions dans le sous-sol de la maison de cette riche famille, j’ai découvert que la cavité dans le mur, cachait un trésor de lingots d’or enseveli il y a fort longtemps.  Comme ces gens sont obsédés par la cupidité et ne veulent rien partager avec les autres, j’ai tout simplement réparé le mur afin de dissimuler le trésor. 
 

Hier soir, alors que nous dormions dans le lit du fermier, l’ange de la mort est venu pour emporter sa femme.  Je lui ai donné leur vache, à la place.  Il ne faut jamais se fier aux apparences.
 

Lire vos commentaires et suggestions est toujours un grand plaisir pour les autres et pour moi.
 

Abonnez-vous à ma newsletter pour tous les nouveaux articles. 

 

Jocelyne Choquette

Formateur agréé et conférencier.

514. 336. 7441

jocelyne.choquette@sympatico.ca

 

Publié dans CITATIONS ET FABLES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

hauteclaire 29/08/2009 00:47

Bonjour,
j'avais lu cette fable je ne sais plus où, et je la trouve, comment dire, ambiguë. Ca pourrait être pire, mais malgré tout, les torts ne sont pas vraiment réparés. Qui dit que la femme ne va pas mourir de faim plus tard?
Croyons en notre ange quand même !
Bisous

anne 24/08/2009 09:31

C'est une leçon de morale pour rassurer les pauvres et leur dire que ça pourrait être pire? En attendant cela ne change rien pour les les vilains riches.
Bonne journée à tout le monde, croyez à votre ange et n'oubliez pas de le faites le travailler sinon il s'ennuie.

sandrin 24/08/2009 09:08

Zadig me semble-t-il aura fait une expérience similaire... c'est croire en la Providence... Pourquoi pas !?