Le téléphone cellulaire le nouveau tyran de notre vie quotidienne ?

Publié le par Conférencière, auteure et coach.

 Récemment, alors que je dinais avec une amie dans un café sur la rue Saint-Denis, j'ai été victime d'intimidation d'un voisin de table.   Après avoir commandé notre repas, un jeune homme assis à ma gauche hurlait constamment dans son téléphone cellulaire tout en me fixant d'un regard d’illuminé.  Suite à ma demande de baisser le ton et de respecter notre tranquillité, mon jeune voisin m'a aussitôt agressé verbalement d'un : « Veux-tu avoir une claque dans la face, ma chienne ! »  Aussitôt, je l'ai avertit que j’appellerais la police s'il continuait ses menaces.  Il s'est calmé un peu. 

Puis il a continué de consulter un petit portable tout en discutant de grands projets dans son téléphone cellulaire.  Alors, que mon amie et moi parlions de son entreprise, le jeune homme nous lança, «  Vous êtes ennuyantes et insignifiantes ! »  Alors, je lui rétorquai qu’il était un compulsif et qu’il avait de besoin d’un soutien psychologique.  Sur quoi, il nous ficha la paix tout en jouant nerveusement avec son portable.

Naturellement, personne n'est venu à notre défense.  Mes autres voisins de table se sont repliés sur eux-mêmes de même que le personnel de ce café.   Ce n'est pas le premier utilisateur d'un téléphone cellulaire qui réagit de façon aussi violente dès que l'on demande un minimum de respect.  D'où vient ce manque de civisme ?  Pourquoi cette hargne et cette violence ?  Est-ce que ces personnes considèrent ce téléphone comme une planche de salut à leur réussite ?  Ou comme une arme défensive ?  Je n’hésite pas à affirmer que le téléphone cellulaire n’est pas destiné à tout le monde et pour n’importe quel usage.   La valorisation de l’égo est un grave problème moderne et chacun veut bien avoir son petit deux ou trois minutes de gloire

Donc, que l’on utilise le téléphone cellulaire afin de raconter sa vie privée ou pour commenter des situations conflictuelles dans les lieux publics, cela relève de l’immaturité et de l’irresponsabilité.  

 Jocelyne Choquette

www.jocelynechoquette.net

 

Publié dans AFFIRMATION DE SOI

Commenter cet article